Bannière trait d'union

Nouvel article sur les jumelages interculturels

Myra Deraîche (École de langues), Philippe Gagné (Cégep Vanier), Marie-Cécile Guillot (vice-doyenne aux études et maître de langue) et Nicole Carignan (Département d’éducation et formation spécialisées) contribuent au numéro thématique « Démocratie, alphabétisation politique et éducation transformatoire : points de rencontres d’acteurs socioéducatifs et de perspectives critiques » de la revue Revue de recherche sur l’éducation à la citoyenneté (vol. 7, no 1) avec l’article « Les jumelages interculturels et la pédagogie transformatoire ».

 

Les jumelages interculturels sont pratiqués depuis longtemps dans de nombreuses institutions au Québec. Il s’agit ici de comprendre l’impact de ces jumelages à la lumière des enjeux actuels de la recherche en éducation interculturelle et en didactique des langues. À l’Université du Québec à Montréal (UQAM), des projets de jumelages interculturels poursuivent un double objectif : pour les immigrants, c’est l’acquisition du français pour faciliter leur intégration et pour les francophones, c’est le développement de leurs compétences de communication interculturelle et de leur jugement critique. Dans un autre projet de jumelage, les enseignants de Vanier College et ceux du Cégep de Victoriaville proposent à leurs étudiants de tisser des ponts entre l’espace linguistique et socioculturel respectif des francophones et des anglophones. On peut considérer ces jumelages comme des pratiques qui participent à la pédagogie transformatoire parce que ces rencontres, en plus de modifier les croyances et les valeurs des individus, jouent sur les préjugés circulant dans la société.

Publications